Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Les lunettes Google Glass sont elles l’avenir de l’industrie du porno ?

C’était en fin janvier 2014.
L’industrie du film pour adultes va survivre et prospérer si elle peut faire évoluer son contenu classé X vers des appareils portables tels que les Google glass, ainsi que les téléphones mobiles et les tablettes, et si elle peut répondre à la demande mondiale avec plus de façons de voir de la pornographie ont déclaré les experts en média numérique.

C’est l’un des messages de ceux qui produisent, et promotionnent le porno lors de la dernière journée de la conférence XBIZ 360 au W Hollywood Hôtel. L’ événement était axé sur le travail dans les coulisses de l’industrie du film pour adultes .

Sergey BrinLe Cofondateur de Google Sergey Brin porte les lunettes Google glass chez Genentech Hall Mission Bay campus de UCSF à San Francisco, le mercredi 20 février 2013. (Photo / Jeff Chiu).

Beaucoup de propriétaires de sociétés de production de la vallée de San Fernando (parfois surnommé Porn Valley) ont dit avoir apprécié l’ occasion de parler du business avec ceux du Canada, d’Europe et d’Australie. Et beaucoup ont convenu que la conférence était un reflet de la façon dont l’industrie du film pour adultes a évolué dans une culture d’entreprise. Les pornos gonzos et les shoots à l’intérieur des camions de déménagement ont fait place à des médias numériques, les pratiques juridiques et même la promotion du féminisme .

“Ce que j’aime à propos de cette conférence est la possibilité de rencontrer des gens que vous n’auriez normalement pas du rencontrer”, a déclaré Miles Long, un directeur de la photographie et qui était sur ​​un stand en train de discuter si l’industrie doit adopter 4K HD, le nouveau standard qui a quatre fois plus de pixels que la haute définition classique.

“C’était super d’ avoir une conversation intellectuelle à ce sujet”, at-il dit. “J’aime ce plus par rapport aux conventions traditionelles”.

Une des discussions les plus fréquentées de la journée a été une démonstration de la façon dont les films pour adultes peuvent être vuent avec un produit comme la Google Glass, un affichage optique minuscule sur un casque porté comme des lunettes.
Mikandi.com, qui se présente comme le premier et le plus grand magasin d’applications adultes dans le monde, a créé un court de promotion qui peut être vu sur Youtube.com. Il dispose de la superstar du porno James Deen qui montre comment Google glass peut être utilisé pour faire du porno par le point de vue d’un acteur.
MiKandi à développé une application exclusivement pour Google glass, mais il ya encore des obstacles juridiques à la technologie, y compris la politique de Google qui est contre les contenus qui contiennent de la nudité, des graphiques d’actes sexuels ou du matériel sexuellement explicite qui pourrait être vu sur son écran optique.
En outre, la qualité du film et la vie de la batterie reste des points délicats pour envisager une faisabilité par les cinéastes.

Mais toutes ces questions ne trouble pas le producteur de films pour adultes basé à San Diego brick Yates, qui portait une version bêta des Google glass lors de la conférence. Il a dit qu’il croit aux Google glass ou à une autres version éventuellement qui va évoluer avec la demande des consommateurs.

“Là ou la technologie va, c’est là que l’industrie du porno va car tout le monde sait que les industriels du porno ont toujours été les pionniers”, a déclaré Yates.

Mais certains sont sceptiques. XBIZ.net constaté que de ceux qui ont répondu à un sondage en ligne sur une période de deux mois, 44 pour cent croient que le format HD Ultra 4K n’aura pas d’ impact sur l’industrie. Un autre 39 pour cent ont dit qu’il était trop tôt pour le dire.

Dans un autre sondage sur Google glass, 51 pour cent ont dit qu’ils pensaient que c’était trop tôt pour dire si la vitesse de la tête optique aurait un impact, tandis que 35 pour cent ont dit que c’était juste “hype”.

La conférence a eu lieu juste au moment ou l’industrie du film pour adultes est confrontée à un défi crucial pour son maintien à Los Angeles en raison de la mesure B, une loi adoptée à la fin 2012, qui oblige les acteurs à utiliser des préservatifs pendant le tournage de certaines scènes de sexe. La loi a été adoptée dans le comté de Los Angeles, malgré les objections de l’industrie du film pour adultes, qui a fait valoir que ses propres normes de contrôle des maladies sexuellement transmissibles fonctionne mieux.
Alors qu’un procès contre Mesure B est en cours, les sociétés de production ont hésité à tourner des films dans le comté de Los Angeles. FilmLA, l’association qui traite des permis pour le cinéma, la télévision et la production commerciale à travers Los Angeles, a rapporté vendredi que les entreprises de films pour adultes ont obtenus 39 permis en 2013 comparativement à environ 500 ans les années précédentes.
Une décision sur la mesure B de la Cour d’appel pourrait être entendu dès Mars 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *