Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Articles

Rashida Jones parle de l’industrie du porno amateur avec “Hot girls wanted”

Article de Michael Walsh traduit de l’américain.
L’actrice Rashida Jones est surtout connu pour son travail dans “The Office” et “Parks and Recreation”. Mais son dernier projet, un documentaire intitulé “Hot Girls Wanted” explore l’industrie du porno amateur.
L’exploitation de la crédulité des jeunes femmes qui ont soif de gloire et de fortune.
Nombreuses sont celles qui cherchent leur voie et sont dans le rêve.
“Leur naïveté est vraiment importante en tant que moteur pour l’industrie du porno, ou tout au moins cette partie de l’industrie du porno. C’est le problème.”

Le film, que Rashida Jones a produit, en première au Festival de Sundance cette année. Il tire son titre dans le texte des annonces qui apparaissent souvent du genre “on cherches des filles chaudes pour du porno amateur, un genre dont le nom donne l’impression que les films ne sont pas produits professionnellement.

“La vérité c’est que c’est du professionel avec des éclairages et des scenarios, et la plupart des jeunes filles qui vont dans le porno amateur sont très jeunes, ce qui les met dans le style de la petite voisine d’à coté”, dit Jones.

Jones dit qu’elle n’est pas anti-porno, mais qu’elle est préoccupée par le bien-être de ces jeunes femmes qui pensent avoir des relations sexuelles devant la caméra pour de l’argent, et bien sur elles pensent que ce pourrait leur passeport rapide pour la célébrité et le succès, l’accès à une vie glamour.
La pornographie en ligne est une industrie de plusieurs milliards de dollars avec une portée énorme.

Jones dit que la pornographie n’est plus tabou mais qu’elle est infiltré dans la culture dominante à un degré inquiétant, où la sexualisation immédiate des jeunes femmes dans la culture populaire est la norme.

Elle dit qu’elle est reconnaissante d’avoir grandi dans un environnement où elle était libre d’être en quelque sorte une adolescente paumée et de pouvoir faire des erreurs qui ne la suivraient pas pour le reste de sa vie .

“En fin de compte, nous avons un problème culturel car nous avons mis une énorme pression sur la sexualisation des jeunes filles”, dit-elle. “Cela a été un problème pendant un certain temps, mais maintenant je pense que cela devient trop important”.
Les carrières dans le porno amateur sont habituellement de courte durée. Les relativement nouvelles starlettes sont systématiquement remplacées par des nouvelles encore, les jeunes femmes alimentent le fantasme de la fille d’à coté.

Jones dit que la pornographie sur Internet est omniprésente, les humains sont des êtres sexuels et il y a peu de réglementation du Web ou de la pornographie, alors c’est une simple situation d’offres et de demandes.

“Ce que les gens veulent, ils l’obtiennent. Nous vivons dans une société démocratique capitaliste, donc nous obtenons ce que nous voulons fondamentalement”, dit-elle. “Cette situation va perdurer, inutile de savoir si vous êtes anti ou pro-porno” dit-elle. “C’est juste une partie de la réalité d’aujourd’hui”.
Rashida Jones est la fille du légendaire producteur Quincy Jones, elle travaille actuellement à l’écriture de Toy Story 4 pour Pixar, et va tourner en vedette dans une nouvelle série de comédie produite par Steve Carell.

Hot Girls Wanted” est depuis le 1er juin 2015 sur Netflix.

Nous vous proposons un site de liveshow “one-to-one”. Vous avez accès gratuitement au liveshow public. Vous pouvez vous inscrire gratuitement pour dialoguer avec les modèles qui ne sont ici que des jeunes filles de 18 à 25 ans. Vous découvrez librement le produit.


Un commentaire sur “Rashida Jones parle de l’industrie du porno amateur avec “Hot girls wanted”
  1. Alain on disait:

    Ohlala la brochette de canon, elles sont hyper libérées, je suis estomaqué par ces filles. En plus le truc qui est gratos, comment c’est possible de pouvoir dialoguer gratuitement ?? J’ai essayé et c’est vrai en plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *