Actualités, articles et infos sur le porno : films, actrices x

Articles

11 femmes américaines révèlent leurs gouts en matière de pornographie

Si vous pouvez suivre en Anglais voici la vidéo ou elles s’expriment :

Regardez la vidéo sur le site (The scene).

Pour beaucoup d’entre nous, l’erotique et le porno sont une partie saine et normale de notre vie sexuelle. De plus, actuellement il y a tellement de pornographie féminine que vous êtes obligé de trouver quelque chose qui soit éthique et sexy.

Dans la vidéo de Glamour, les femmes parlent de leur goût dans le porno et partagent leurs phrases et mots clés de recherche.

Certains disent que leurs goûts sont plutôt soft et généraux tandis que d’autres sont plus particuliers: interracial, fille sur fille, type de gars, sexe en groupe.

Une femme dit qu’elle préfère le porno en format .gif parce qu’elle a été dégoutée par le surdimentionnement dans le porno traditionnel.

“C’est vraiment, vraiment rare, mais si je regarde, je préfère regarder un gif, où ça dure 3 secondes plutôt que le porno complet”, dit-elle.

Regardez le clip ci-dessus si vous pouvez suivre en anglais pour entendre ce que les autres dames ont eu à dire au sujet de leurs prédilections du porno.

En résumé:

La première préfère les scènes lesbiennes et les “teen” (très jeunes filles).

La troisième (femme noire) préfère l’interracial et les hommes avec les hommes.

La quatrième les parties de groupe. La cinquième est branchée sur les perversions des mecs. la septième sur le sexe de groupe et les lesbiennes.

C’est à notre connaissance la première fois que des femmes s’expriment clairement sur leurs gouts en ce domaine et assument.

Le porno ? Un truc de mecs pour mecs ? Pourtant, de Paris à Berlin en passant par Barcelone, surgit un porno féministe, transgenre, queer, indépendant. Et si le porno devait sa survie future aux femmes ?

Du porno pour femmes et par des femmes, c’est possible ! Maïa Mazaurette a testé le porno pour femmes et décrypte en 10 points sur le site madmoiselle.com ce qui change des pornos traditionnels. Il y a eu Ovidie et maintenant il y a Erika Lust, une Suédoise (la viking attitude !) elle est installée à Barcelone. Elle a déjà plusieurs succès à son actif, ce qui n’est pas anodin dans le milieu ultra-compétitif du porno, et c’est une « vraie » réalisatrice qui fait de vrais films, pas des scènes de gonzo (= pseudo-amateur) qui durent quatre minutes mais avec douze pénétrations.

Erika Lust

Erika Lust

Dans le porno pour femmes il y a un scénario, une histoire, le sexe n’est pas gratuit, il y a des dialogues, les personnages parlent ! les gens se roulent des pelles baveuses, des vraies pelles ! Il y a aussi des sourires et des rires, avant et après les scèes de baise.
Par moment il y a des pénis au repos ? Les types ne bandent pas tout le temps ? Ils ont aussi des demi molles parfois.
Le rythme est évidemment plus lent, il faut le temps !
A la mécanique des corps s’ajoute la mécanique des émotions.
Mais attention, un porno pour femmes reste un porno. Les personnages font l’amour, et même beaucoup, pour des raisons parfois ésotériques, parfois très longtemps, dans une centaine de positions différentes, et en jouissant volontiers, en éjaculant sur le corps et le visage des filles. Tout ne change pas non plus.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *